La Cité Frugès

Pessac
 
"Je vous autorise à réaliser dans la pratique vos théories (…) Pessac doit être un laboratoire." Henry Frugès passe commmande à l'architecte Le Corbusier en 1924. En effet le riche industriel pessacais souhaite implanter une " cité-jardin " pour loger ses ouvriers.

Ainsi Le Corbusier, dont les préoccupations architecturales sont le logement de masse, va travailler avec Pierre Jeanneret sur le terrain de Pessac "vaste prairie entourée d'un bois de pins". Le premier plan comprend 135 maisons, réparties en quatre secteurs. La composition s'inspire des plans des cités-jardins anglaises : hiérarchie, diversité et qualité des espaces urbains, les maisons viennent se poser comme des objets isolés aux formes pures.

Les deux architectes définissent un modèle standard, les éléments de construction restent très basiques et tous identiques sur chaque cellule : ossature, fenêtres en longueur, escaliers assemblés intelligemment. Les maisons se combineront entre elles selon leur type. Mais avant tout, le terrain est un chantier d'application de la méthode d'organisation rigoureuse du travail industriel qu'est le taylorisme.

Le chantier débute en 1924, et permet à Le Corbusier de laisser libre court à ses talents d'avant-gardiste. Jouant sur les volumes, la lumière : chaque façade d'immeuble est peinte d'une couleur différente, et le choix de la couleur est fait en fonction de l'intensité lumineuse et de l'exposition. Mais cette construction rencontre de divers obstacles… Notamment au niveau technique, et reste en suspens pendant trois années.
     
   
  Arcade
   
 
La terrasse prend forme au rez-de-chaussée, sous une arcade, comme un patio, dans le prolongement de la maison. L'étage comporte trois chambres et la salle de bains. Les pièces telles que la cuisine, le séjour, et l'entrée, sont au rez-de-chaussée, les pièces de service sont placées sous voûte. 85 m² de surface habitable pour une maison Arcade.
La façade coté rue est terre de Sienne, la terrasse ainsi que la voûte sont blanches.
Les maisons associées composent la limite ouest de la cité en un long mur percé de grands vides (les patios) donnant sur le parc voisin.
Arcade
   
   
  Gratte-ciel
   
  Gratte-ciel
Son nom est du à sa hauteur : la plus élevée de toutes les compositions. Cette maison est un peu l'emblème du quartier. Chaque volume comprend deux logements dos à dos sur trois niveaux, ainsi qu'une terrasse, accessible par un escalier extérieur. Elle est composée de trois niveaux : rez-de-chaussée : abri, buanderie et garage, premier étage : entrée, séjour et cuisine, second : deux chambres et sanitaires. Elle possède ainsi la plus grande surface habitable de tous les types de maisons : 110 m².
Côté rue, en alternance les couleurs sont terre de Sienne ou blanche, vert pâle et blanc pour les façades latérales.
   
     
  Zig-zag
   
 
Semblables au type "Quinconces", deux blocs "zig-zag" sont composés de trois logements accolés mais orientés différemment. Ils sont largement ouverts sur le grand de la construction. Les facades sont de couleur bleu outremer clair et blanc. La surface habitable est de 80 m² répartie sur deux niveaux : au rez-de-chaussée se trouvent le chai, le parloir, la cuisine et la pièce à vivre, et à l'étage deux chambres, les sanitaires et la terrasse.
Zig-zag
   
   
  Quinconce
   
  Quinconce
Ce sont des bandes de six logements orientés est-ouest, inversés les uns aux autres ce qui permet une isolation phonique. A l'étage les terrasses en retrait alternent avec la chambre principale. Ici les pièces à vivre se situent au rez-de-chaussée, seule la chambre demeure à l'étage, accompagnée de la salle de bains, et de la terrasse. La surface habitable est de 80 m².
Le chai du rez-de-chaussée est bleu outremer clair, les murs de la terrasse terre de Sienne et le reste blanc.
   
   
 
     
 
L'escalier extérieur court le long de la façade et donne accès aux différentes pièces de vie (deux chambres, cuisine, séjour et salle de bains) situés au premier étage. Au rez-de-chaussée se trouve les pièces de services (garage, et chai). En tout 70 m² de surface habitable.
La façade est verte et blanche, les parois latérales extérieures à l'escaliers, et celle intérieures à l'escalier ainsi que la terrasse sont terre de Sienne.
Isolée
   
   
  Vrinat
   
  Vrinat
Deux seules habitations étaient prévues dans la cité, une seule fut construite et restaurée en 1993. Le bâtiment est fait sur deux niveaux, et la toiture est en fait une terrasse accessible par un escalier extérieur latéral. Le système constructif est celui qui se rapproche le plus de la théorie de Le Corbusier. La surface habitable est de 70 m². Les pièces habitables sont au 1er étage, au 2ème se situe la terrasse.


Situation actuelle
   
     
Accueil - Le Corbusier - Le Modulor - La Cité Frugès - La Cité Radieuse - Crédits